Fictions radio

« La fin de l’été » – Fiction radiophonique (2020)

Publié le

Cette fiction radiophonique est une adaptation de la pièce éponyme écrite par Françoise LONGEARD qui fut jouée à Toulouse en 2018.

Résumé

Jill et Luce sont femmes ; Jill et Luce sont filles, elles sont sœurs.

En ce 10 septembre, quelques jours à peine après la mort de leur mère, les voilà seules dans la maison familiale.

Pour Jill et Luce, cette « fin de l’été » est, d’abord, la disparition sidérante de l’enfance; une enfance éclairée par la présence aimante et créative d’un père, assombrie par la froideur d’une mère, hantée par la disparition d’un frère aîné.

Malgré leur histoire commune et leur tendresse partagée, Jill et Luce ont engagé leurs vies sur des voies radicalement différentes. 

C’est parce qu’elle croit en « l’humain » que Luce trouve la force de ses combats et de ses révoltes…

Pour Jill, au contraire, seul le monde animal, et particulièrement celui des oiseaux, semble digne d’attention et porteur d’enseignement…

« La fin de l’été » sera donc, pour les deux sœurs, le moment éprouvant d’une confrontation, celle de leurs façons respectives de vouloir ou de pouvoir « être au monde ».

Mais, grâce à l’amour indéfectible qu’elles se portent, la fin de l’été deviendra, pour chacune d’entre elles, le début d’une nouvelle saison, à la fois plus nuancée et plus assumée.

Avec Dominique BRU (Jill), Françoise LONGEARD (Luce), Anne BOURGÈS (la voix de Maman, direction d’actrices), Jean MENDEZ (guitares électrique et acoustique), Hélène HIQUILY (voix off).

Réalisation Luis MENDEZ

Jean Mendez
Luis Mendez

http://memaudio.fr/

Entretiens - interviews

« Préhistoire et racisme », avec Nathalie ROUQUEROL – Les colporteurs du web – 17 décembre 2020

Publié le

Organisés par le Conseil départemental de Haute-Garonne, la série « Les colporteurs du web » propose de voir et entendre des témoignages et des débats avec des acteurs du monde associatif, des historiens,  des universitaires…, pour revisiter les valeurs de vivre ensemble et lutter contre les discriminations ; une initiative de Vincent GIBERT, conseiller départemental en charge du programme d’actions contre toutes les formes de discriminations : « les « Chemins de la République ».

Dans ce 7ième épisode des  Colporteurs du Web, Jean-Luc LARONCE s’entretient avec Nathalie ROUQUEROL, historienne spécialiste de la préhistoire autour du thème « Préhistoire et racisme ».

Un erratum s’est glissé dans cet entretien : Saartjie Baartman  née vers 1788-1789 dans le Cap-Oriental en Afrique du Sud et morte le 29 décembre 1815 à Paris, est une femme khoïsan réduite en esclavage et exhibée en Europe pour son large postérieur, où elle était connue sous le surnom de « Vénus hottentote ».

https://nathalierouquerol.fr/

https://www.facebook.com/nathalie.rouquerol.3

Nouveautés

Fabien Drouet, invité de l’émission « La poésie c’est Je Dis », le 10 décembre 2020 sur Radio Coteaux et Radio Fil de l’eau

Publié le

Fabien Drouet est auteur de poésies et de nouvelles, éditeur de deux revues de poésie, musicien guitariste bassiste.
En novembre 2017, il crée la revue la Terrasse, revue de poésie hétéroclite qui regroupe dans ses pages des auteur.es et plasticien.es. La Terrasse en est aujourd’hui à son numéro 5.
En juillet 2018, il lance le projet d’un journal  gratuit, 21 minutes (revue de poésie au sens large). L’appel à textes et à images proposé en août a permis de récolter plus de mille propositions, dont une centaine a été publiée.  21 minutes a pour finalité sa distribution dans les rues, aux arrêts de métro et dans les gares. Le but (du jeu) est de concurrencer les journaux gratuits d’ « information ». Six mois plus tard, grâce aux dons, mille exemplaires ont pu être imprimés, et offerts aux passants.

L’année 2020 aura notamment été marquée par une étrange pratique qui consistait à rédiger des « auto autorisations » de sortie; une pratique qui a inspiré Fabien DROUET.

http://www.realpoetik.fr/fabien-drouet/

https://www.facebook.com/isa.fouillet

http://www.radiocoteaux.com/

https://radiofildeleau.fr/

Nouveautés

« Rencontres du papier et du livre 2020 » par le Collectif JOB – Lectures

Publié le

Ces lectures ont été enregistrées pour alimenter le site du Collectif JOB dans le cadre de la 6ième édition des « Rencontres du papier et du livre 2020 ». Vous pourrez entendre Dominique TAILLEMITE dire des extraits des écrits suivants :

  • « Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce » de Corinne MOREL-DARLEUX,
  • « Egologie » d’Aude VIDAL,
  • « Lettre à la Terre » de Geneviève AZAM.

Mais également l’intégralité d’une nouvelle écrite par Jérémy FERHADIAN, lauréat du concours de nouvelles organisé par le CROUS de Toulouse, dans le cadre plus élargi du concours « Créations étudiantes ».

Jérémy Ferhadian est né à Pierre-Bénite en 1998. Après un baccalauréat littéraire, suivi de deux années de classe préparatoire, il effectue une licence professionnelle en audiovisuel au cours de laquelle il écrit deux recueils de nouvelles. S’engageant finalement dans la voie de l’écriture, il s’inscrit au sein d’un master de création littéraire à Toulouse, au sein duquel il continue à produire des nouvelles, mais également des chansons, des scénarios et des romans.

Conférences - Débats

« Laïcité: l’avenir ensemble » Partie 1 – Rencontres de la laïcité à Toulouse, le 9 décembre 2020

Publié le
Depuis 2016, le Conseil départemental organise chaque année en décembre ces Rencontres de la laïcité et des valeurs républicaines, à l’occasion de l’anniversaire de la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation des Églises et de l’État. Cette 5ème édition est dédiée à Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie assassiné le 16 octobre dernier par un fanatique religieux
Les intervenants, Fatiha Agag-Boudjahlat, professeure d’histoire et géographie au collège Maurice Bécanne de Toulouse, Georges Bringuier, inspecteur honoraire de l’Éducation nationale, et Frédérique de la Morena, maître de conférences en Droit public à l’Université Toulouse 1 Capitole et membre du Conseil des sages de la laïcité auprès du ministère de l’Education nationale, reviendront sur les différentes conceptions de la laïcité, l’intégrisme religieux et l’apprentissage du principe de la laïcité à l’école de la République.  

Dans cette première partie, voici les sous-thèmes qui on été abordés: la définition de la laïcité, la laïcité dans les autres états, la spécificité française, la laïcité en milieu scolaire et dans les autres services publics, la science et la laïcité, la laïcité favorise-t-elle l’émancipation?

Cette table ronde était animée par Bruno CANREDON

Conférences - Débats

« Laïcité: l’avenir ensemble » Partie 2 – Rencontres de la laïcité à Toulouse, le 9 décembre 2020

Publié le
Depuis 2016, le Conseil départemental organise chaque année en décembre ces Rencontres de la laïcité et des valeurs républicaines, à l’occasion de l’anniversaire de la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation des Églises et de l’État. Cette 5ème édition est dédiée à Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie assassiné le 16 octobre dernier par un fanatique religieux
Les intervenants, Fatiha Agag-Boudjahlat, professeure d’histoire et géographie au collège Maurice Bécanne de Toulouse, Georges Bringuier, inspecteur honoraire de l’Éducation nationale, et Frédérique de la Morena, maître de conférences en Droit public à l’Université Toulouse 1 Capitole et membre du Conseil des sages de la laïcité auprès du ministère de l’Education nationale, reviendront sur les différentes conceptions de la laïcité, l’intégrisme religieux et l’apprentissage du principe de la laïcité à l’école de la République.  

Dans cette seconde partie, les intervenants-tes ont traité les sous-thèmes suivants: La laïcité dans le sport, les diverses conceptions de la laïcité, la loi de 1905 – les cadres particuliers – les évolutions, faut-il spécialiser l’explication de la laïcité? L’avenir de la laïcité.

Cette table ronde était animée par Bruno CANREDON

Entretiens - interviews

« L’éducation pour faire face à la haine » avec Séraphin ALAVA, par Les colporteurs du web, le 10/11/2020

Publié le

Avec Séraphin ALAVA, professeur des universités, rédacteur du projet UNESCO « radicalisation et médias sociaux », membre de la chaire UNESCO « prévention de la Radicalisation », expert EU cyber radicalisation et cyber extrémisme.

Depuis 2012, la France a été touchée par plus d’une vingtaine d’attaques terroristes qui, à Toulouse, Montauban, Paris, Nice, Saint-Etienne-du-Rouvray, Levallois-Perret, Marseille, Carcassonne, Trèbes  Strasbourg ou Conflans Sainte Honorine ont provoqué la mort de plus de 250 personnes, fait des centaines de blessés et des milliers de traumatisés. Plan Vigipirate, mesures de sécurité renforcées et état d’urgence sont rentrés dans notre quotidien car sur notre sol, la barbarie est là, toujours là.

Cette menace permanente et insidieuse se répand et prend sa source dans la théorie du complot, opérateur de radicalisation autour de laquelle peuvent se structurer différentes formes de xénophobie. Internet et les réseaux sociaux, vecteurs des discours toxiques, regorgent de fausses informations, nourrissant la théorie du complot et stigmatisant les boucs émissaires.

Face à cette influence régressive ennemie de la République, du vivre ensemble, de l’humanisme et du progrès social, face à ce que l’aveuglement et l’ignorance peuvent produire de plus destructeur, comment agir contre propagande et radicalisation, comment et avec quels acteurs et quelles ressources réaffirmer avec force et collectivement le caractère émancipateur et protecteur des valeurs qui fondent notre République ?

Séraphin ALAVA répondait aux questions de Jean-Luc LARONCE

https://efts.univ-tlse2.fr/accueil/navigation/les-chercheurs/m-seraphin-alava–117215.kjsp#/

https://www.haute-garonne.fr/service/chemins-de-la-republique-les-evenements

Conférences - Débats

« Banlieusards-es et fiers, histoire d’une marche des fiertés », par Les colporteurs du web, le 13/10/2020

Publié le

Plus les années passent, plus les Marches des Fiertés semblent prendre de l’ampleur. L’an dernier, en juin 2019, 50 ans après Stonewall, la banlieue parisienne voyait naître la première Marche des Fiertés, dans un lieu qui pourrait paraitre improbable dans le 93 à Saint-Denis. Une initiative que l’on doit à l’association Saint-Denis Ville au Cœur, fondée en 2017 par des jeunes et des étudiant·es pour « améliorer l’image » de la cité des rois de France ou plutôt celle de ses habitants.

En précisant que Saint-Denis Ville au Cœur n’est pas une association spécifiquement LGBT, Hakim Atoui et Baptiste Etchegaray exposent les coulisses de cette Marche historique et symbolique pour la communauté LGBT+ française. Cette expérience, à l’initiative de 4 jeunes étudiants, démontre bien qu’il est possible, absolument partout, de vivre ensemble dans l’acceptation de nos enrichissantes différences !

Ce nouvel épisode des Colporteurs du Web : « Banlieusards et Fiers, histoire d’une marche des fiertés » sort à l’occasion de LA PREMIÈRE MARCHE – un film de Hakim Atoui & Baptiste Etchegaray Documentaire / 70 min / France – Date de sortie : 14 Octobre 2020

Dans cet épisode des Colporteurs du Web, retrouvez les réalisateurs :

  • Hakim Atoui, 27 ans, né à Annaba en Algérie n’était pas forcément destiné au Cinéma. Après des études de commerce et plusieurs expériences en distribution (Studiocanal, Warner, Disney..), se lance dans la production de plusieurs courts-métrages (dont Scred en 2017 qui abordait déjà la question de l’homosexualité en banlieue). LA PREMIÈRE MARCHE est son premier documentaire.
  • Baptiste Etchegaray, 35 ans, est né à Paris et a étudié les sciences politiques et le journalisme. Il a été reporter, chroniqueur et producteur à France Inter, où il a notamment signé la série documentaire Les corps intermédiaires à l’été 2013, sur les rencontres amoureuses à l’ère numérique. Passionné de cinéma, il est devenu journaliste pour des émissions consacrées au septième art sur Arte (Court-Circuit) et Canal+ (Tchi Tcha) et chroniqueur sur Radio Nova. Il est le co-auteur d’une biographie de Jean-François Bizot, fondateur du magazine mythique Actuel (« L’inclassable », Fayard, 2017).

et les militants :

Le débat était animé par Jean-Luc LARONCE

https://www.haute-garonne.fr/service/chemins-de-la-republique-les-evenements


Entretiens - interviews

« La communauté LGBTQI+ confrontée à la crise du Covid », avec Jérémy PERRARD, par Les colporteurs du web le 28/11/2020

Publié le

Organisée par le Conseil départemental de Haute-Garonne, l’action « Les colporteurs du web » propose de voir et entendre des témoignages et des débats avec des acteurs du monde associatif, des historiens,  des universitaires…, pour « revisiter les valeurs de vivre ensemble et lutter contre les discriminations » ; une initiative de Vincent GIBERT, conseiller départemental en charge du programme d’actions contre toutes les formes de discriminations : « Les chemins de la République ».

Cet entretien a été enregistré le 28 juin 2020 ; vous pourrez y entendre Jérémy PERRARD, directeur de « Pride Toulouse », il répondait aux questions de Jean-Luc LARONCE. La France reste un pays conservateur où l’hétéronormativité perdure malgré les avancées législatives qui se sont succédées et la parole haineuse anti-LGBT est désinhibée et « survisibilisée». Les chiffres de l’année 2019 révèlent une hausse des actes de haines et de violences envers les personnes lesbiennes, gays, bi, trans et inter sexes. La période de confinement a suscité une nouvelle stigmatisation des personnes LGBTQI+, comme d’ailleurs une hausse des discours racistes et antisémites, qui prennent désormais un visage de plus en plus décomplexés en France métropolitaine comme en outre-mer. Comment la communauté LGBTQI a-t-elle traversé la crise du Covid et quels nouveaux défis doit-elle désormais relever 

https://pridetoulouse.com/

https://www.haute-garonne.fr/service/chemins-de-la-republique-les-evenements

Plumes et planches

« Samantha BARENDSON » invitée de l’émission « La poésie c’est Je Dis » sur Radio Coteaux le 26 novembre 2020

Publié le

Née en 1976 en Espagne, de père italien et de mère argentine, Samantha Barendson vit aujourd’hui à Lyon et travaille à l’École normale supérieure. Comme elle, ses textes voyagent d’une langue à une autre.

Poète et romancière, elle aime surtout travailler avec d’autres artistes, peintres, illustrateurs, photographes, danseurs ou musiciens. Elle aime ensuite déclamer, crier, hurler ou chanter ses textes sur scène, un peu frustrée de n’être pas une chanteuse de tango.

Elle fait partie du collectif Le syndicat des poètes qui vont mourir un jour dont le principal objectif est de promouvoir la poésie pour tous et partout. Elle fait également partie du collectif  Le cercle de la maison close qui propose des performances alliant poésie, musique et arts plastiques.

Depuis 2016, Samantha a intégré le projet Versopolis, sélectionnée par le Printemps des Poètes, pour partir en tournée dans plusieurs festivals européens.

https://www.samantha-barendson.com/

https://www.facebook.com/isa.fouillet

http://www.radiocoteaux.com/

Plumes et planches

« Création RPL » – Six étudiant.e.s toulousain.e.s écrivent sur la jeunesse »

Publié le
Illustration de Elise PICANDET

Ce travail collectif d’écriture a débuté en septembre, au moment de la rentrée universitaire 2020. La MJC des Ponts jumeaux a proposé à un groupe d’étudiants de prendre en charge l’animation d’un temps des Sixièmes Rencontres du Papier et du Livre, organisées par le collectif JOB.

Milo et Jérémy ont été bientôt rejoints  par 4 camarades étudiants, comme eux en Master de Création Littéraire à l’université Jean Jaurès : Anissa, Oriane, Maxime,  et Elise.

Dès la première réunion le 19 septembre, l’idée de se lancer dans un travail d’écriture spécialement pour les RPL fut avancée. Dans un contexte particulier où la jeunesse est montrée du doigt, coupable de propager le virus et de n’en faire qu’à sa tête, écrire sur la jeunesse met les six étudiants d’accord. Une seule contrainte est fixée, écrire à la première personne.

DR Elise PICANDET

A l’origine de cette création inédite, il y aussi le travail de partenariat entre la MJC des Ponts Jumeaux et le Crous Toulouse-Occitanie pour favoriser l’implication des étudiants dans la vie culturelle locale et valoriser les créations des lauréats du concours de nouvelles du Crous.

Jérémy FERHDIAN est l’un des lauréats-tes du concours de nouvelles organisé par le CROUS de Toulouse, dans le cadre élargi du concours « Créations étudiantes 2020 ».

http://www.collectif-job.com/

https://www.mjcpontsjumeaux.fr/

https://www.crous-toulouse.fr/