Musiques live

Le quintet « First Meeting » au Taquin à Toulouse le 01/03/2019 (1h36′)

Publié le

Le quintet de jazz « First Meeting » a choisi ce nom pour la bonne raison que ces cinq musiciens jouaient ensemble pour la première fois. La formation rassemble Serge LAZAREVITCH à la guitare,  Etienne MANCHON aux claviers, Alexandre GALINIÉ au saxophone tenor, Julien DUTHU à la contrebasse et Pierre DAYRAUD à la batterie. Pour plus de renseignements sur ces musiciens, reportez-vous aux liens joints à cet article.

Ce 1ier mars au Taquin, fut un moment exceptionnel que vous pouvez dès à présent partager grâce à Mém’Audio. Le répertoire était composé des morceaux suivants : « Rythme Africain » de Serge Lazarevitch, « Cherokee »  de Ray Noble, « Strange Meeting » , « Resistor » et « Through Out » de Bill Frisell, « Tekufah » de John Zorn, « The Oracle » de Dave Holland, « Happy House » d’Ornette Coleman, « It Should Have Be A Normal Day » et « Sur l’autre rive » de Serge Lazarevitch, et « Rythm A Ning » de Thelonious Monk .

http://Biographie Serge Lazarevitch sur France Musique

http://Biographie Etienne Manchon

http://Biographie Alexandre Galinié

http://Page Maayan de Pierre Dayraud

http://Page Maayan de Julien Duthu

https://www.le-taquin.fr/

Conférences - Débats

« Qui veut la mort de l’ONU? » – conférence d’Anne Cécile ROBERT (1ière partie), salle du Sénéchal à Toulouse le 10/01/2019

Publié le


Une rencontre organisée par les Amis du Monde diplomatique, le Groupe de Recherche Pour l’Education et la Prospective, ATTAC et l’Université populaire de Toulouse.

L’ONU, coquille vide ou agence humanitaire ? Créée en 1945 dans le contexte de l’après-guerre afin de préserver la paix, cette organisation a aujourd’hui mauvaise presse, d’autant que, sur le terrain, sa puissance s’affaiblit. Qui est responsable de cette déliquescence ? Les membres permanents du Conseil de sécurité, qui ont préféré préserver leurs intérêts au sein des directoires du G7 et du G20 ? Les partisans de l’ultra-libéralisme et du profit ? Ou encore les dirigeants médiocres, sans envergure et sans vision, qui accèdent aux plus hautes responsabilités de démocraties moribondes ? Il faut pourtant sauver l’ONU, seule institution capable d’organiser un monde en plein bouleversement où menace la guerre. Mais comment ?

La rencontre était animée par Jean-Pierre Crémoux des Amis du Monde diplomatique et Georges Zachariou du GREP.

Anne-Cécile Robert est journaliste, spécialiste des institutions européennes et de l’Afrique, membre du comité de rédaction du Monde diplomatique, elle vient de publier avec Romuald Scoria   » Qui veut la mort de l’ONU? «   (éditions Eyrolles) 

Conférences - Débats

« Qui veut la mort de l’ONU? » – conférence d’Anne Cécile ROBERT (2ième partie), salle du Sénéchal à Toulouse le 10/01/2019

Publié le

L’ONU, coquille vide ou agence humanitaire ? Créée en 1945 dans le contexte de l’après-guerre afin de préserver la paix, cette organisation a au jour d’hui mauvaise presse, d’autant que, sur le terrain, sa puissance s’affaiblit. Qui est responsable de cette déliquescence ? Les membres permanents du Conseil de sécurité, qui ont préféré préserver leurs intérêts au sein des directoires du G7 et du G20 ? Les partisans de l’ultra-libéralisme et du profit ? Ou encore les dirigeants médiocres, sans envergure et sans vision, qui accèdent aux plus hautes responsabilités de démocraties moribondes ? Il faut pourtant sauver l’ONU, seule institution capable d’organiser un monde en plein bouleversement où menace la guerre. Mais comment ?

La rencontre était animée par Jean-Pierre Crémoux des Amis du Monde diplomatique et Georges Zachariou du GREP.

Dans cette deuxième partie, vous pourrez entendre les échanges entre Anne Cécile ROBERT et le public de la salle du Sénéchal.

Anne-Cécile Robert est journaliste, spécialiste des institutions européennes et de l’Afrique, membre du comité de rédaction du Monde diplomatique, elle vient de publier avec Romuald Scoria « Qui veut la mort de l’ONU ? » (éditions Eyrolles) 

Exil espagnol

Colloque « Un exil Républicain », organisé par la coordination Caminar – Préambule aux écoutes

Publié le

L’année 2019 aura été marquée par de nombreuses commémorations du 80ème anniversaire de l’exil républicain espagnol. Pour la première fois depuis le rétablissement de la démocratie, le gouvernement espagnol, présidé par Pedro Sánchez Pérez-Castejón (PSOE), a créé une « Direction générale de la Mémoire historique auprès du Ministère de la Justice ». Ainsi, les commémorations institutionnelles ne seront plus le seul fait de fondations rattachées aux partis politiques, de municipalités ou de gouvernements régionaux engagés dans une démarche de devoir de mémoire républicaine. Le gouvernement espagnol sera, pour la première fois, partie prenante de ces commémorations en étroite collaboration avec les associations mémorielles d’Espagne et d’autres pays. Des associations qui, dans une large mesure, ont assuré jusqu’à présent les relais historiques, politiques, mémoriels, artistiques, littéraires.

C’est précisément le cas de la coordination nationale « Caminar » qui rassemble plusieurs organisations mémorielles des descendants et amis de l’Espagne Républicaine. Grâce à ce réseau et à la volonté de ses membres, le colloque « Espagne, un exil républicain » s’est déroulé du 25 au 27 octobre 2019 à l’Espace Roguet à Toulouse (31).

Mém’Audio a l’honneur et le plaisir de vous proposer une série de 13 enregistrements réalisés au cours de ce colloque, les 26 et 27 octobre 2019. Pour les écouter, veuillez consulter les articles suivants.

Pour en savoir plus sur la coordination Caminar, veuillez suivre le lien ci-dessous.

https://coordination-caminar.org/blg/tag/coordination-caminar/

Exil espagnol

« Les indésirables en Charentes: de la Combe aux loups à Mauthausen » par Gregorio LAZARO LARA et Céline BRUNAUD

Publié le

Gregorio LAZARO LARA est président de l’APFEEF16 (Association de Parents et de Familles Espagnoles Emigrés en France); pour cette conférence autour du thème « Les indésirables » en Charente : de la Combe aux loups à Mauthausen, il était accompagné par Céline BRUNAUD.

http://assoespanolsdecharenteapfeef16.blogspot.com/

La séance de ce 26 octobre après-midi était animée par Carmela PIZARROSO.

Céline BRUNAUD et Gregorio LAZARO LARA

Camp de Mauthausen
Exil espagnol

« La Retirada des colonies d’enfants basées en Catalogne » par Georges SENTIS

Publié le

Georges SENTIS est docteur en Histoire et président du Comité des Pyrénées Orientales de l’ANACR (Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance). Sa conférence s’articulait autour du thème : « La Retirada, des colonies d’enfants réfugiés basées en Catalogne ».

http://anacr66.canalblog.com/

La séance de ce 26 octobre après-midi était animée par Carmela PIZARROSO.

Exil espagnol

« Les Républicains espagnols dans l’Allier: travail, famille, maquis » par Gérard MALGAT

Publié le

Gérard MALGAT représente le collectif « Mémoire pour la 2ième république espagnole, de ses réfugiés et de ses déportés. Il intervenait, en remplacement de Noël MAGRON, autour du thème : « Les Républicains espagnols dans l’Allier : travail, famille, maquis ». https://data.bnf.fr/fr/15622233/gerard_malgat/

La séance de ce 26 octobre après-midi était animée par Carmela PIZARROSO

Exil espagnol

Extraits du roman « La Retirada » de Patricia GAVOILLE lus par Pascale PEREZ

Publié le

Patricia GAVOILLE est l’auteure du roman « La Retirada » paru aux éditions GUNTEN. Vous pourrez entendre des extraits de ce roman lus par Pascale PEREZ de l’association « Mémoires de l’Histoire Républicaine en Lot et Garonne ».  https://mer47.org/wp/

Ce 26 octobre après-midi, la séance était animée par Carmela PIZARROSO

Patricia GAVOILLE
Pascale PEREZ

Exil espagnol

« Constitution du premier réseau de résistance espagnol dans l’Aude » par Jose Manuel MOLINA

Publié le

Jose Manuel MOLINA est président de « l’amicale des anciens guerilleros espagnols en France – FFI – Aude ». Il est aussi le petit fils d’Antonio MOLINA BELMONTE. Ce 27 octobre 2019, à l’espace Roguet, il nous parlait de la constitution du premier réseau de résistance espagnol dans l’Aude, en décembre 1940, de l’engagement des républicains espagnols dans la résistance, et  plus particulièrement en zone sud de 1940 à 1945.

La séance était animée par Carmela PIZARROSO

Exil espagnol

« Franco et les Rouges, l’Espagne de la répression et de la dictature » par Maryse ROIG

Publié le

Maryse ROIG est professeure d’espagnol retraitée et membre de l’association « Mémoire, Résistance en Ariège, Solidarité transfrontalière ». https://memoire-resistance-ariege.fr/le-site-internet-de-mra-st-ameliore/

Elle intervenait autour du thème : «  Franco et les Rouges, l’Espagne de la répression et de la dictature »

La séance de ce 27 octobre était animée par David LLAMAS