Conférences - DébatsNouveautés

« 1871, La Commune de Toulouse » partie 2, table ronde du 12 avril 2021, au pavillon République.

Il y a 150 ans, le 25 mars 1871, était proclamée la Commune de Toulouse depuis le balcon de l’Hôtel de ville, place du Capitole. Ce mouvement social toulousain survient quelques jours après la création de La Commune de Paris, un soulèvement majeur du peuple parisien entre le 18 mars et le 28 mai 1871, qui souhaite alors défendre les valeurs émancipatrices de la République en s’opposant à l’assemblée à majorité monarchiste élue en février 1871, représentée par Adolphe Thiers, alors chef du gouvernement.

La Commune de Toulouse a été de courte durée et s’est éteinte le 27 mars. Pendant ces 3 jours, des affrontements ont opposé les insurgés, qui se revendiquent comme patriotes et anticléricaux, à des « bataillons de l’ordre » issus des quartiers bourgeois dans le centre-ville de Toulouse. A l’issue de cette insurrection, une partie des « communards » arrêtée par les forces de l’ordre aurait été emprisonnée dans l’ancienne prison de Furgole, située sur la place des Hauts-Murats à Toulouse, dans laquelle ont également été enfermés d’illustres résistants au cours de la Seconde Guerre Mondiale.

Avec la participation de :

Rémy Pech, historien

  • 1871 La Commune, de la révolte au compromis républicain, éditions Midi-Pyrénéennes, 2019
  • Histoire de Toulouse et de la Métropole, sous la direction de Jean-Marc Olivier et de Rémy pech, Privat, 2019.

Laure Godineau, maîtresse de conférence en Histoire contemporaine à l’Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité.

  • La Commune de Paris, par ceux qui l’ont vécue, éditions Parigramme, 2010
  • La Commune de 1871 expliquée en images, Seuil, 2021
  • La Commune de 1871 : une relecture, Créaphis Éditions, 2019, rééd. augmentée, 2020 (avec Marc César).

Laurent Jalabert, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Pau

  • Les socialistes et la construction européenne (1958-2008),
  • L’Encyclopédie du socialisme/Bruno Leprince, 2008
  • Les socialistes et la régionalisation (1945-2007),
  • Penser et construire l’Europe (1919-1992), Bréal, 2007 (avec Michel Catala).

Alain Raynal, président de l’IRHS-CGT (Institut Régional de l’Histoire Sociale), ancien journaliste à l’Humanité.

  • directeur de publication Institut régional d’Histoire sociale Midi-Pyrénées, revue Repères

Jean-Louis Morlighem, professeur agrégé de lettres classiques au lycée Saint-Sernin de Toulouse.

Cette table ronde s’est déroulée au pavillon République de Conseil Départemental de Haute-Garonne à Toulouse, elle était animée par Bruno Canredon.

Vous avez la possibilité de suivre l’exposition virtuelle sur la Commune de Toulouse en cliquant sur le lien ci dessous

https://www.calameo.com/books/00447124817e887f6d9bc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *