« La fin de l’été » – Fiction radiophonique (2020)

Cette fiction radiophonique est une adaptation de la pièce éponyme écrite par Françoise LONGEARD qui fut jouée à Toulouse en 2018.

Résumé

Jill et Luce sont femmes ; Jill et Luce sont filles, elles sont sœurs.

En ce 10 septembre, quelques jours à peine après la mort de leur mère, les voilà seules dans la maison familiale.

Pour Jill et Luce, cette « fin de l’été » est, d’abord, la disparition sidérante de l’enfance; une enfance éclairée par la présence aimante et créative d’un père, assombrie par la froideur d’une mère, hantée par la disparition d’un frère aîné.

Malgré leur histoire commune et leur tendresse partagée, Jill et Luce ont engagé leurs vies sur des voies radicalement différentes. 

C’est parce qu’elle croit en « l’humain » que Luce trouve la force de ses combats et de ses révoltes…

Pour Jill, au contraire, seul le monde animal, et particulièrement celui des oiseaux, semble digne d’attention et porteur d’enseignement…

« La fin de l’été » sera donc, pour les deux sœurs, le moment éprouvant d’une confrontation, celle de leurs façons respectives de vouloir ou de pouvoir « être au monde ».

Mais, grâce à l’amour indéfectible qu’elles se portent, la fin de l’été deviendra, pour chacune d’entre elles, le début d’une nouvelle saison, à la fois plus nuancée et plus assumée.

Avec Dominique BRU (Jill), Françoise LONGEARD (Luce), Anne BOURGÈS (la voix de Maman, direction d’actrices), Jean MENDEZ (guitares électrique et acoustique), Hélène HIQUILY (voix off).

Réalisation Luis MENDEZ

Jean Mendez
Luis Mendez

http://memaudio.fr/

« Veil/Badinter ou du courage et de la conviction en politique », entretien avec Christophe Merle et Corinne Mariotto, le 14 juillet 2020.

« Veil/Badinter ou du courage et de la conviction en politique », ce sont deux discours inoubliables : celui de Simone Veil, le 17 janvier 1975, sur la dépénalisation de l’interruption volontaire de grossesse, et celui de Robert Badinter, le 18 septembre 1981, sur l’abolition de la peine de mort.

Ces deux textes fondateurs de notre modernité et de notre justice sont incarnés au théâtre par Corinne Mariotto et Christophe Merle qui font découvrir ou réentendre ces deux plaidoyers inscrits dans nos lois, dont on ose espérer qu’ils sont acquis définitivement…

Cet entretien était mené par Jean-Luc Laronce dans le cadre des « Colporteurs du web », une initiative du Conseil départemental de la Haute-Garonne.

« Nathalie Straseele et Cartographie Messyl », invitées de l’émission La poésie c’est Je Dis » sur Radio Coteaux, le 24 avril 2022.

Pour cette nouvelle émission de La poésie c’est Je dis, qui fête ses 5 ans, Isa Fouillet avait deux invitées, Nathalie Straseele et cartographie Messyl.  Il était question de poésie, bien sûr, mais aussi de peinture, de matériaux « plastiques » et de musique.

Comme à l’accoutumée, Patrick Martinez était à la régie et à la coanimation de l’émission.

https://straseele.com/

https://www.facebook.com/nathaliestraseele

https://litzic.fr/category/l-auteur-du-mois/

« Clément Bollenot », invité de l’émission La poésie c’est Je Dis sur Radio Coteaux, le 14 avril 2022.

« Clément Bollenot » invité de l’émission La poésie c’est Je Dis, le 14 avril 2022, sur Radio Coteaux.

Ce que disent les éditions « Les trois petites truites » à propos de Clément Bollenot, lors d’une interview : « Clément Bollenote nous a cueillis là où nous ne sommes plus, là où nous nous étions perdues, là où nous formions un tout, là où nous étions chacun pour soi, là où le flock faisait corps, là où la foule s’empressait, là où le lien trébuchait, piétiné sous des pas pressés… ».

Comme à l’accoutumée, l’émission était animée par Isa Fouillet et Patrick Martinez.

https://www.terreaciel.net/Clement-Bollenot

https://www.facebook.com/isa.fouillet

http://www.radiocoteaux.com/

Solidarité avec l’Ukraine, 1ère partie: « Ukraine, une guerre européenne avec des enjeux internationaux ».

Événement organisé par le Conseil départemental de Haute-Garonne, le mercredi 6 avril 2022, au Pavillon République, à Toulouse.

Première table ronde : « Ukraine, une guerre européenne avec des enjeux mondiaux », animée par Emmanuelle DURAND-RODRIGUEZ

Avec :

* Vadym OMELCHENKO, ambassadeur d’Ukraine en France

* Jacques FAURE, ancien ambassadeur de la France en Ukraine,

* Adrien NONJON, doctorant chez INALCO de Paris, spécialiste de l’Ukraine,

* Volodymyr YERMOLENKO, journaliste ukrainien intervenant en direct de Kyiv,

* Jean-Guy GIRAUD, ancien administrateur du Parlement européen.

https://www.facebook.com/UkraineLibreToulouse/

https://ukraineworld.org/

Solidarité avec l’Ukraine, 2ème partie: « Agir pour une solidarité en Haute-Garonne ».

Deuxième table ronde : « Agir pour la solidarité en Haute-Garonne » animée par Martin VENZAL.

Avec :

* Liudmyla POPENKO, Vice-présidente chargée de l’aide humanitaire au sein de l’association Ukraine Libre,

* Dana LANDAIS, coordinatrice de l’accueil, de l’accompagnement et de l’insertion professionnelle des personnes temporairement déplacés au sein de l’association Ukraine Libre,

* Amandine DELORT, présidente Pharmacie Humanitaire Internationale Haute Garonne,

* Houria TAREB, Secrétaire Générale de la Fédération de la Haute Garonne du Secours Populaire

* Tony TACSIN, Président de la Protection Civile

* Marc BEAUVAIS ou Andrew N’GUYEN, du Secours Catholique

* Andres ATENZA, Directeur général de l’ANRAS.

https://www.facebook.com/UkraineLibreToulouse/

https://ukraineworld.org/

« Mettre un terme aux violences faites aux femmes, un combat pour l’égalité », table ronde du 17 mars 2022, Conseil départemental de Haute-Garonne.

Table ronde organisée par le Conseil départemental de Haute-Garonne dans le cadre des 4èmes Rencontres pour l’égalité.


Les violences faites aux femmes, source intolérable d’inégalité entre les femmes et les hommes entravent l’accès aux droits fondamentaux des femmes. Aussi, dans le sillon de la journée internationale de lutte des femmes pour l’égalité de droits, le Conseil Départemental souhaite mettre à l’honneur une femme dont l’action et l’engagement ne sont plus à prouver. Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des Femmes, œuvre dans l’intérêt des femmes en général et des victimes de violences en particulier, pour que les violences faites aux femmes ne soient plus une fatalité…
Les associations France Victime, Femmes de Papier, du Côté des Femmes et l’APIAF œuvrant au quotidien dans l’accompagnement et la protection des femmes victimes de violences sur le territoire Haut-Garonnais, rejoindront Anne-Cécile Mailfert pour abonder le débat sur le thème :
« quelles actions concrètes pour lutter contre les violences faites aux femmes dans le combat pour l’égalité Femmes-Hommes ? »

La soirée était animée par Jean-Luc Laronce

« La création du collectif JOB », table ronde du 20 mars 2022, Espace JOB à Toulouse.

La saison 2021-2022 est marquée par l’anniversaire de la création du collectif JOB et de ses 10 ans de programmation. Un premier temps fort, « Fête de la place à JOB », s’est déroulé du 1er au 3 octobre 2021. Le deuxième temps fort, du 16 au 20 mars 2022 s’intitulait « De la bombe ». Outre de nombreuses animations, ont été proposées deux tables rondes ; la première (3 octobre 2021) s’articulait autour de l’histoire de l’usine JOB jusqu’à sa fermeture  Table ronde – JOB une histoire papetière, une épopée ouvrière – 03/10/21, la seconde (20 mars 2022), autour de la création du collectif JOB. C’est cette deuxième table ronde que Mém’Audio vous propose d’écouter à présent.

Avec la participation d’Anne Péré, Bernard Margras, Philippe Metz, Marcel Martin et Jean-Philippe Birac.

La table ronde était animée par la journaliste Laetitia Delhon, la régie et la postproduction réalisées par Mém’Audio.

NB : Un prochain temps fort de l’anniversaire du collectif JOB aura lieu en juin 2022 ; à cette occasion, une dernière table ronde aura lieu autour des actions menées par le collectif depuis sa création officielle, ainsi que son devenir

« Vichy, la France antisémite », 1ère partie, rencontre avec Tal Bruttmann, Toulouse le 11 mars 2022.

Les discours antisémites et révisionnistes et la remise en cause du rôle de Vichy dans le génocide des juifs n’ont rien de nouveau mais prennent une dimension nouvelle aujourd’hui. Certains n’hésitent pas à remettre en cause les lois mémorielles, et les textes qui tendent à réprimer les injures et les actes racistes, antisémites ou xénophobes. Face à ces habits nouveaux du révisionnisme, il est primordial de revenir sur le rôle du régime de Vichy, qui a instauré en France durant la Seconde Guerre mondiale un régime politique résolument antisémite et xénophobe et de se rappeler comment le discours révisionniste s’est construit et diffusé.

Avec :

Tal Bruttmann, chercheur, historien, spécialiste de la Shoah, des politiques antisémites en France pendant la guerre, et de la « solution finale » en Europe.

Hubert Strouk, coordinateur sud-ouest du mémorial de la Shoah.

La rencontre était animée par Antoine Grande, directeur du musée de la résistance et de la déportation de Toulouse.

La soirée s’est déroulée au Pavillon République de l’Hôtel de département de Haute-Garonne ; elle était organisée par le Mémorial de la Shoah et le Musée départemental de la Résistance & de la Déportation, dans le cadre des 4èmes rencontres pour l’égalité.

Dans la seconde partie, vous pourrez entendre Tal Bruttmann répondre aux questions du public présent au Pavillon République.

« Vichy, la France antisémite », rencontre avec Tall Bruttmann, 2ème partie, Toulouse le 11 mars 2022.

Les discours antisémites et révisionnistes et la remise en cause du rôle de Vichy dans le génocide des juifs n’ont rien de nouveau mais prennent une dimension nouvelle aujourd’hui. Certains n’hésitent pas à remettre en cause les lois mémorielles, et les textes qui tendent à réprimer les injures et les actes racistes, antisémites ou xénophobes. Face à ces habits nouveaux du révisionnisme, il est primordial de revenir sur le rôle du régime de Vichy, qui a instauré en France durant la Seconde Guerre mondiale un régime politique résolument antisémite et xénophobe et de se rappeler comment le discours révisionniste s’est construit et diffusé.

Avec :

Tal Bruttmann, chercheur, historien, spécialiste de la Shoah, des politiques antisémites en France pendant la guerre, et de la « solution finale » en Europe.

Hubert Strouk est coordinateur sud-ouest du mémorial de la Shoah.

La rencontre était animée par Antoine Grande, directeur du musée de la résistance et de la déportation de Toulouse.

La soirée s’est déroulée au Pavillon République de l’Hôtel de département de Haute-Garonne ; elle était organisée par le Mémorial de la Shoah et le Musée départemental de la Résistance & de la Déportation

« De nouveaux droits pour les artistes auteurs-trices »: rencontre avec le collectif « La Buse » à « Lieu commun », à Toulouse le 14 mars 2022.

Le collectif « La Buse » a entamé une tournée dans plusieurs lieux d’arts contemporain et de recherche pour présenter et débattre de la tribune « Pour en finir avec la logique de l’aide et garantir un droit à la continuité du revenu aux travailleurs travailleuses de l’art ». Le 14 mars 2022, la deuxième étape de leur tournée était à Lieu commun à Toulouse. Un enregistrement réalisé à partir d’une visio-liaison.

Vous entendrez successivement: Sabrine, Emmanuel, Caroline et Anna du collectif La Buse, Jérôme (membre du SNEAD, Syndicat National des Ecoles d’Art et de Design), Manuel Pomar de Lieu commun et Stéphanie Ameaza (coordinatrice de Documents d’artistes Occitanie).

Vous pouvez signer la tribune en suivant le lien ci-dessous :

https://framaforms.org/pour-en-finir-avec-la-logique-de-laide-et-garantir-un-droit-a-la-continuite-du-revenu-aux-1639666230?fbclid=IwAR1hg4tUZQO4m0vZ4yH4bQcAUGpa2Aw3HPd-ZLg1BRLiLSuPqkunFgsNFNs

Autres liens utiles

https://la-buse.org/

https://www.facebook.com/LeReseauLaBuse/posts/1590641167963758

https://www.lieu-commun.fr/