« Qui veut la mort de l’ONU? » – conférence d’Anne Cécile ROBERT (1ière partie), salle du Sénéchal à Toulouse le 10/01/2019



Une rencontre organisée par les Amis du Monde diplomatique, le Groupe de Recherche Pour l’Education et la Prospective, ATTAC et l’Université populaire de Toulouse.

L’ONU, coquille vide ou agence humanitaire ? Créée en 1945 dans le contexte de l’après-guerre afin de préserver la paix, cette organisation a aujourd’hui mauvaise presse, d’autant que, sur le terrain, sa puissance s’affaiblit. Qui est responsable de cette déliquescence ? Les membres permanents du Conseil de sécurité, qui ont préféré préserver leurs intérêts au sein des directoires du G7 et du G20 ? Les partisans de l’ultra-libéralisme et du profit ? Ou encore les dirigeants médiocres, sans envergure et sans vision, qui accèdent aux plus hautes responsabilités de démocraties moribondes ? Il faut pourtant sauver l’ONU, seule institution capable d’organiser un monde en plein bouleversement où menace la guerre. Mais comment ?

La rencontre était animée par Jean-Pierre Crémoux des Amis du Monde diplomatique et Georges Zachariou du GREP.

Anne-Cécile Robert est journaliste, spécialiste des institutions européennes et de l’Afrique, membre du comité de rédaction du Monde diplomatique, elle vient de publier avec Romuald Scoria   » Qui veut la mort de l’ONU? «   (éditions Eyrolles) 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *