« L’universalisme pour faire reculer les extrémismes antisémites » , entretien avec Iannis RODER, le 01 mars 2021.

Cet entretien s’est déroulé le 1ier mars 2021, au pavillon République du Conseil départemental de Haute-Garonne à Toulouse.

Les 3ièmes rencontres de l’égalité se sont déroulées du 1ier au 6 mars 2021, organisées par le Conseil départemental de Haute-Garonne, à l’initiative  de Vincent GIBERT, conseiller départemental en charge du programme d’actions contre toutes les formes de discriminations : « les « Chemins de la République ».

L’antisémitisme, le racisme, la xénophobie et les autres types d’intolérance et de discrimination menacent la sécurité des individus et des communautés qui en sont les cibles, mais mettent aussi en péril la cohésion sociale et les valeurs démocratiques. Les préjugés antisémites restent très forts dans toute l’Europe, touchant toutes les classes sociales et toutes les confessions. Le combat contre l’antisémitisme ne doit pas être dissocié de la lutte antiraciste et, pour être efficace, doit se faire au nom de l’universalisme républicain.

L’universalisme représente un idéal ambitieux et moderne, face aux tendances séparatistes ou uniformisantes de militantismes racialisants et différentialistes.

Avec : Iannis Roder
Historien, membre du Conseil des sages de la laïcité et professeur d’histoire-géographie ; Directeur de l’Observatoire de l’éducation de la Fondation Jean Jaurès.

L’entretien était mené par Jean-Luc Laronce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *