« Quels héritages des luttes antiracistes, les enjeux de l’approche universaliste » Partie 1 – conférence-débat du 4 mars 2021

Les 3ièmes rencontres de l’égalité se sont déroulées du 1ier au 6 mars 2021, organisées par le Conseil départemental de Haute-Garonne, à l’initiative  de Vincent GIBERT, conseiller départemental en charge du programme d’actions contre toutes les formes de discriminations : « les « Chemins de la République ».

Le rapport 2020 sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) souligne une nouvelle progression des manifestations antisémites, accompagnée d’un fort accroissement des faits racistes et xénophobes, traduisant une montée des extrémismes identitaires et un climat de tension anxiogène. La diffusion de propos haineux sur internet et dans les médias progresse elle aussi très fortement.

Les récentes mobilisations suite à l’affaire Georges Floyd font ressortir des approches différentes entre les mouvements anti racistes, certains mouvements semblent adopter une grille de lecture et viser une lutte plus catégorielle.

Est-on en train de passer de l’idéal universaliste, sur lequel s’appuie l’antiracisme militant, à des luttes et des revendications catégorielles ?

Avec :

  • Séraphin Alava, Expert UNESCO sur la haine en ligne
  • Hermann Ebongue,  Secrétaire général de SOS Racisme
  • Dominique Sopo, Président de SOS Racisme
  • Benedetto Zacchiroli, Président Coalition Européenne de Villes Contre le Racisme (ECCAR), Adjoint au Maire de Bologne

La soirée était animée par Jean-Luc Laronce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *