Exil républicain – Transition démocratique, bilan historiographique: « Le rôle de l’émigration économique dans l’anti-franquisme et la transition démocratique » par Sébastien Farré

Sébastien FARRÉ est assistant au Département d’histoire à l’Université de Genève, il obtient son doctorat en 2005 pour une thèse intitulée La Suisse et l’Espagne de Franco. De la Guerre civile à la mort du dictateur (Lausanne, Antipodes, 2006). Maître-assistant depuis 2007 au Département d’histoire, il obtient une bourse de chercheur avancé au Fonds national de la Recherche Scientifique de 2010 à 2012. Durant cette période, il a été chercheur-invité au Département d’histoire de l’Université de Columbia (New York) et au Modern European History Research Centre à l’Université de Oxford. Ses travaux portent sur l’histoire de l’humanitaire, sur les guerres mondiales, sur l’Espagne contemporaine et sur l’immigration en Suisse. Il a été engagé en été 2014 comme adjoint-scientifique à la Maison de l’histoire. Il assure depuis l’été 2016 la fonction de directeur exécutif de la Maison de l’histoire. Il a notamment publié « Neutralité, non-intervention et non-immixtion : la politique étrangère suisse durant la guerre civile espagnole (1936-1939) » dans Matériaux pour l’histoire de notre temps.

Son intervention était introduite par Javier PÉREZ BAZO qui s’exprimait en espagnol. Grand merci à Rose SYTY pour le travail de traduction de son introduction, ainsi qu’à Anne BOURGÈS pour la voix off.

https://www.unige.ch/rectorat/maison-histoire/maison-histoire/collaborateurs/sebastienfarre/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *